Il faut préparer 2020!

Les gilets jaunes ont de quoi se rebeller contre le fonctionnement de l’Etat! Le système craque de partout, et tout particulièrement dans les campagnes. On vous l’a déjà dit, assommés par des divisions ridicules, assourdis par des conversations inutiles, abreuvés de considérations stériles, voire puériles, nos conseils municipaux sont la plaie des Maires. Plus de 50% souhaitent démissionner… sauf à Labruyère!


Remarquez, c’est un peu normal : c’est l’équipe en place qui a poussé l’équipe précédente à abandonner. Elle a été quasi harcelée de propos mensongers, de stratégies stupides, de questionnements incessants,( sur l’emplacement de virgules dans des textes pendant des heures – parce que c’est super important, une virgule), et tout ça par des élus dont le bien commun était le cadet de leurs soucis… et qui ont montré leur méconnaissance grave de la langue française. Tant et si bien que les personnes élus, jeunes et pertinentes, finissent par ne pas vouloir se représenter. Les gens intelligents ont autre chose à faire que consacrer leur énergie à se battre contre des moulins à vents qui tournent à la mauvaise foi et la cessité intellectuelle.

Mais lorsque les pertinents sont affaiblis, usés par le harassement permanent des nombrilistes qui ne souhaitent qu’occuper le poste pour des question d' »honneur familial » et d’intérêts financiers, les mairies sont véritablement « occupées ». Occupées par l’entêtement et l’incompétence.

C’est cette incompétence qui nous a coûté au bas mot 500 000 euros pour une mairie alors que des millions de gens vivent en France sans revenu – plus d’un million et demi de seniors vivent sans AUCUN revenu. Et que faisons-nous à Labruyère ? Nous demandons à la collectivité de consacrer un demi million d’euros pour… un bâtiment presque inutile! C’est un scandale sans nom : ces 500 000 euros d’argent public aurait pu servir à autre chose, peut être donner à manger à un de nos retraités, voire plusieurs pour des années !

C’est la multiplication de ces comportement irresponsables qui alourdissent la facture des impôts, qui diminuent le pouvoir d’achat des français. Oui, Madame DERVIER, vous avez participé à baisser le pouvoir d’achat des habitants de Labruyère, et des Français. Vous avez régulièrement augmenté les impôts locaux, vous nous avez surendettés pour… RIEN… quand la municipalité précédente avait fait 100 000 euros d’économies pour éviter ces hausses d’impôts.

Il faudra un jour rendre des comptes de vos agissements coupables face à la population qui a faim, et qui se fiche pas mal du « cachet » de la mairie de Labruyère. Ce jour là, je souhaite qu’une équipe jeune et motivée se présente contre vous aux prochaines élections. Car il est temps de bouter ces gens hors de nos mairies, pour qu’ils cessent le mal collectif qu’ils nous infligent.

Je ne suisprésent à Labruyère qu’une bonne partie de l’année : aussi je ne souhaite pas me présenter. Un maire doit être présent 24h/24h, je ne pourrais donc pas vous assurer le service qui vous est dû en tant que citoyen. C’est dommage parce que j’aurais pris sur moi le combat contre ces gens dont la seule ressource semble être les intérêts personnels et le non-respect des lois.

Cependant, j’assure à toute équipe qui se présentera en face de l’actuelle tout mon soutien, notamment en matières juridique et économique, ou tout autre qui se révélera utile, afin de la garantir contre les attaques incessantes et stériles qui ne manqueront pas de venir de l’équipe actuelle. Je lui donnerai tous les outils juridiques pour ne pas avoir à subir les affres de leurs assauts stériles et qui bloquent les bonnes volontés.

En revanche, pour toute équipe qui viendrait à se présenter et qui contiendra en ses rangs, Madame DERVIER et/ou l’un des membres de cette équipe actuelle, qui nous a menés à la catastrophe financière que vous connaissez, dans l’irrespect de nos droits élémentaires de Citoyens, je continuerai le combat pour que notre municipalité soit gérée par de l’intelligence désintéréssée et dans le respect des lois et règlements de notre République.

La semaine prochaine, je vous expliquerai le combat que j’ai lancé devant le tribunal administratif contre la Commune afin que vous compreniez bien ce qui se passe au sein du conseil municipal.