Vous avez dit « essuyer les pots cassés » ?

Alors que nous attendons toujours des documents importants de la part de nos administrations sur l’état de nos finances, et que nous avons appris ces dernières semaines des faits incroyables (licenciement de Laurent, dépôt de nos archives entre les mains d’un particulier), il est temps de nous faire un petit tour arrière.

Il y a un an, lors du conseil municipal du mois de mars 2016, Madame Marmont-Meunier a sous-entendu que cette mandature avait dû « essuyer les pots-cassés » de la précédente. Maintenant que nous y voyons plus clair sur la mandature DERVIER, voici ce que nous pouvons résumer :

  • un bâtiment communal hors de prix et des sommes folles qui s’évaporent en fumée
  • des comptes déficitaires de plusieurs dizaines de milliers d’euros depuis 2014
  • un endettement record
  • un soutien silencieux au premier-adjoint dans ses actes innommables
  • des plaintes farfelues contre les citoyens qui osent poser des questions légitimes
  • des coups de fusil entre citoyens à un 14 juillet…
  • pas de permanence municipale
  • une mairesse absente de toute la période estivale
  • une équipe municipale qui coûte comme jamais elle a coûté…

De toutes les mandatures précédentes, rien de tout cela n’est jamais arrivé. Chaque année les comptes étaient excédentaires, le village vivait dans la quiétude, sans plainte, sans pression et les maires étaient tous joignables.

Je ne sais pas, qui, en fin de compte va essuyer les pots cassés : le conseil municipal ou nous, les citoyens ?