Labruyère en cessation de paiement ?

Dès l’ouverture du blog, nous nous inquiétions du devenir financier de la commune. Plusieurs articles avaient notamment attiré votre attention :

Dans un autre article,  encore plus de 15 000 euros de déficit en 2016 nous vous alarmions sur l’état actuel de nos finances.

Nous avons également décrit la légèreté avec laquelle nos finances étaient suivies en conseil municipal dans l’article Guignol s’installe à nos finances.

Une mairie pour un demi-million d’euros

Nous avons dénoncé la gabegie incroyable de notre mairie dont le coût total de réfection atteint le demi-million d’euros, dans une suite d’articles condensés, (Le véritable coût de la Mairie, Mairie : Projet contre projet – Une différence de cachet!, Un projet « humble » pour notre mairie) preuves à l’appui.

Dans l’article l’avenir assombrit nos finances, nous concluions que la fin de la récréation allait bientôt être sifflée, et que la préfecture tenait certainement notre municipalité sous surveillance financière étroite.

Encore 170000 euros de dépenses de plus pour 2017!

Le 7 avril dernier, l’équipe municipale a voté le budget 2017. Une analyse rapide du compte rendu nous apprend que les dépenses de fonctionnement vont avoisiner les 120 000 euros.

Or, les ressources de la commune sont seulement de 90 000 euros. N’importe qui gère son budget peut calculer qu’il manquera quelques 30 000 euros. Notre banquière municipale n’a pas dû manquer de faire ce calcul financier de base…

Mais le document nous apprend que la commune prévoit également environ 50 000 euros d’investissements supplémentaires. Ce qui portera la dépense totale de la commune à 170 000 € en 2017 quand nous n’avons que 90 000 € de ressources, soit près du DOUBLE!

On argumentera qu’il reste encore des réserves de l’ancienne municipalité (heureusement qu’elles étaient là apparemment!). Mais voilà, au 31/12/2016, elles n’étaient plus que de 40 000 euros environ. Où va-t-on trouver les 40 000 euros manquants ?

La commune en état de cessation de paiement ?

Ce n’est pas faute d’avoir analysé la situation, et tiré maintes fois la sonnette d’alarme. Mais quand on a une tête de bois…

Le dernier conseil municipal, du lundi 13 octobre 2017, avait pour ordre du jour le report du remboursement d’un prêt relais de 100 000 euros au delà de l’échéance normale, qui était fixée en mars 2018.  Lorsqu’un débiteur repousse le paiement d’une dette, chacun d’entre vous sait ce que cela signifie : l’argent manque cruellement.

Pour avoir des informations claires sur nos finances, nous avions demandé les documents comptables complets 2016 et 2017 à Mme la trésorière de Seurre qui pour l’instant n’a pas daigné répondre correctement à notre demande. Madame DERVIER de son côté nous en a fourni une partie seulement, mais évidemment il y manque l’essentiel : le compte bancaire!

Nous avons pu tout de même essayer de reconstituer notre compte bancaire. D’après cette évaluation, il aurait été dans le rouge en juillet 2017 ! Nous aimerions savoir si ces chiffres recouvrent une réalité qui nous inquiète. Ainsi, une nouvelle fois, nous sommes obligés d’intervenir juridiquement pour obtenir ces informations financières que tout à chacun est en droit de demander. Nous vous les communiquerons dès que nous les aurons.

Cette obstruction systématique dans la délivrance des documents comptables complets nous interroge. Pourquoi autant d’opacité sur nos finances ? Nous avons ce jour la réponse. Elles ne sont pas bonnes, mais pas bonnes du tout!