Mme DERVIER, arrêtez de dire que nos chiffres sont faux!

Comme nous nous y attendions, l’équipe municipale, Madame DERVIER en tête, déplore à qui veut l’entendre que les chiffres annoncés dans l’article le véritable coût de la mairie sont faux. Nous avons donc décidé de jouer la transparence totale. Nous vous dévoilons ci-dessous :

  • les données officielles qui ont servi de base de calcul
  • une méthode de calcul
  • le détail des calculs

Nous avons utilisé les sommes fournies par la Trésorerie de Seurre au Ministère des Finances

Une très grande partie de la comptabilité de Labruyère est saisie à la mairie même, par la secrétaire. La Trésorière y ajoute les opérations bancaires, puis envoie le tout en fin d’année au Ministère des Finances pour validation. Chaque mois de juin, le Ministère publie ces comptes afin que chaque citoyen puisse les consulter et vérifier la bonne gestion de sa commune.

Nous avons donc cherché à obtenir cette liste validée des soldes des comptes de notre commune auprès du Ministère. Une fois ces documents en main, nous étions certain que les sommes étaient bonnes et qu’il n’en manquait aucune. Nous en avons extrait les informations complètes que nous vous présentons ci-dessous, dans une mise en forme plus lisible.

Nous vous fournissons les chiffres détaillés pour que vous vérifiez les calculs par vous-même

Vous trouverez ci-dessous, ces trois fichiers PDF qui détaillent la liste de ces comptes pour les années 2014, 2015 et 2016.

Les travaux n’ayant commencé qu’en 2015, les chiffres à fin 2014 représentent, à quelques dépenses légères près,  la situation laissée par l’ancienne mandature, juste avant les travaux.

Les chiffres fin 2016 nous permettent d’avoir la situation financière de la Commune après l’opération de rénovation terminée du bâtiment communal.

Notre méthode de calcul

En mesurant l’augmentation du/des comptes qui détaille(nt) la Mairie et ses annexes, nous pouvons obtenir, à l’euro près, la valeur exacte du montant des travaux. C’est ce que nous nous proposons de faire ci-dessous.Les comptes qui contiennent ces informations sont les suivants :

  • 2131 – bâtiments publics
  • 21311 – Hôtel de ville
  • 21318 – autres bâtiments publics
  • 2132 – immeuble de rapport
  • 6162 – assurances obligatoire – dommage ouvrage

Nous vous avons recopié les soldes de ces comptes sur les trois années avec leurs soldes et augmentations :

labruyere_058

La colonne « solde départ – fin 2014 » représente la valeur des biens communaux au 31 décembre 2014, c’est à dire avant le commencement des travaux. On trouve ces montants dans le fichier « balance des comptes de Labruyère complète 2014 ». Les comptes 21311 et 21318 y figurent sous un seul compte 2131 pour la valeur totale 182 679 € ( 95 588 + 87091 ).

La colonne augmentation 2015 représente l’augmentation de chacun des comptes pendant l’année 2015. Il s’agit évidemment de montants de travaux.

La colonne augmentation 2016 représente l’augmentation de ces mêmes comptes, pour cause de travaux, pendant l’année 2016.

Le calcul

Avec ces informations sûres et fiablement déterminées, nous pouvons faire le calcul de deux manières différentes. Première méthode : nous pouvons cumuler l’augmentation des comptes en 2015 et 2016. Deuxième méthode, nous pouvons comparer la valeur des biens communaux fin 2014 avec leur valeur fin 2016. Nous obtiendrons par différence le montant des travaux.

Première méthode : totaliser les augmentations des comptes en 2015 et 2016

On calcule alors : 35219 + 21215 + 319559 + 11183 + 67442 + 4 363 = 458 981 €

Deuxième méthode : variation des valeurs entre 2016 et 2014

valeurs 2014 = 95588 + 87091 = 182 679 €
valeurs 2016 = 450367 + 119490 + 67442 = 637 299 €

La différence de valeur nous donne : 454 620 €. Il ne manque plus qu’à ajouter l’assurance obligatoire, qui est inscrite en compte 6 et non pas en compte 213 pour avoir le montant total dépensé : 454 620 + 4 363 = 458 983 €

La différence de 2 € entre les deux valeurs trouvées s’explique par les arrondis à l’euro près de la comptabilité nationale.

Le calcul donne bien 460 000 € de travaux!

Nous venons de retrouver par deux moyens différents la somme annoncée dans l’article : le véritable coût de la mairie . Donc, NON Madame DERVIER, nos chiffres ne sont pas faux et nos calculs ne sont pas erronés. LES TRAVAUX ONT BIEN COUTE 460 000 €.

Mme DERVIER, si les chiffres sont faux, communiquez-nous votre calcul!

Madame DERVIER a fait campagne sur la transparence. Nous n’attendons que cela. Qu’elle diffuse ses chiffres avec preuves à l’appui, pour nous prouver que les travaux se sont élevés à une somme moindre que celle que la comptabilité nous donne. Cela dit, je ne sais pas comment elle va faire, parce que j’ai rarement vu la comptabilité mentir.

Madame DERVIER, ce n’est pas nous qui mentons dans ce blog : les chiffres que nous avançons sont issus de la comptabilité nationale, de surcroît saisis par vos propres services en mairie de Labruyère. Nous apportons également nos sources publiques à l’appui de nos dires.

C’est plutôt vous qui avez menti à l’inauguration, lorsque vous avez annoncé, des coûts « conformes aux prévisions », de l’ordre de 300 000 € en présence de Madame La Sous-Préfète et du Député de la Nation, sans jamais les prouver, j’allais dire, comme d’habitude!

Pourquoi les travaux ont-ils dépassé de 160 000 euros vos annonces officielles  ? Nous voulons des explications! 

Nous avons alors demandé les comptes détaillés à la trésorerie de Seurre

Pour avoir une source plus fine des sommes, nous avons demandé les comptes détaillés avec toutes les factures à la Trésorerie de Seurre. Nous avons à ce jour essuyé un refus. Nous vous annonçons que nous lançons une procédure judiciaire pour les obtenir. Pour rappel, la trésorerie est dans l’obligation de fournir ces documents à quiconque les demande. Pourquoi refuse-t-elle ?

Il y a bien un problème grave sur les finances de Labruyère. Chaque fois que nous demandons des informations sur ces travaux, nous nous heurtons à un silence très inquiétant. Qu’y at-t-il donc à cacher ?