Un projet « humble » pour notre mairie

Plusieurs fois, Madame La Mairesse s’est exprimée sur le projet de rénovation du bâtiment communal. Elle a donné des informations sur le coût et l’envergure des travaux, qu’elle souhaitait (sic) « humbles ». Ce qualificatif pour le projet a été utilisé notamment dans la revue municipale début 2015, en ces termes :

labruyere_047

On a bien compris que qualifier l’ancien projet comme « démesuré » revenait évidemment à décrédibiliser une équipe municipale qui avait œuvré pour le bien commun.

Pour valider ses propos, nous nous sommes livrés à un comparatif des deux projets. Nous vous en donnons les détails ci-dessous :

labruyere_042

Effectivement, le projet actuel ne présente presque aucune caractéristique commune avec le précédent. Il ne présente d’ailleurs presque aucune caractéristique.. du tout! Nous devons nous en féliciter. Cela entraînera forcément un coût de construction bien moindre que celui projeté par l’ancienne municipalité. Le projet actuel est effectivement très humble. Promesse tenue!

A la lecture du tableau comparatif et des motivations à l’origine de l’ancien projet, il ressort néanmoins que des choix drastiques ont dû être faits :

  • renoncer au respect de la vie privée quand on se rend en mairie
  • devoir rester debout dans le couloir de la mairie quand on attend son tour
  • ne pas sécuriser les enfants devant leurs arrêts de bus,
  • renoncer à l’embellissement du carrefour,
  • ne pas augmenter le patrimoine communal,
  • ne pas embellir notre église,
  • louer le logement communal moins cher
  • payer des heures l’employé municipal pour qu’il désherbe à la main la cour de la Mairie
  • payer plus de chauffage et de lumière…

Que de renoncements, quelle abnégation Madame DERVIER, quel soucis des finances locales! Oui, vous avez bien monté un projet HUMBLE, conformément à votre programme de campagne.

Espérons que toutes ces décisions, qui ont dû être dures à prendre, aient eu des répercussions positives sur le montant des travaux. (à suivre…)