La municipalité sous surveillance préfectorale ?

Au cours du conseil municipal du vendredi 17 février 2017, Madame La Mairesse a annoncé, de manière anodine, une information qui pourrait se révéler capitale :

La Préfète demande à la commune de Labruyère de lui communiquer la liste de ses rentrées fiscales.

Cela n’arrive JAMAIS! Jamais un Préfet ne demande la liste des rentrées fiscales à une commune, et pour cause, la préfecture a les comptes chaque année.

Derrière cette demande se cache donc quelque chose d’anormal, voire d’extraordinaire. Le devenir de la commune inquiète donc les autorités.

La préfète souhaite donc connaître nos ressources ?

Vous avez parcouru ce blog, et lu notamment l’article concernant nos finances locales : Des finances très opaques et l’article La fuite en avant financière. Évidemment, pour toute personne avec du bon sens, des alarmes s’allument instantanément : ces chiffres sont catastrophiques, le déficit a commencé dès la première année de la mandature DERVIER, il y a déficit chaque année, et on sent la volonté de cacher à la population la vérité financière.

L’ensemble de ces éléments laisse entendre que la gestion municipale est loin d’être « orthodoxe ». Madame La Préfète ne s’y est pas trompé. Face au déni de la réalité par notre équipe municipale, elle a semble-t-il décidé de prendre « le taureau par les cornes ». Elle veut la liste de nos rentrées fiscales. Elle va évidemment les comparer avec nos dépenses, comme nous l’avons fait dans les deux article cités ci-dessus.

Une première alerte avait été lancée à l’inauguration de la mairie

Lors de l’inauguration de la Mairie rénovée, en juillet 2016, Madame La Sous-Préfète avait indiqué à Mme DERVIER qu’elle avait eu beaucoup de chance avec les subventions obtenues, et que cela ne se reproduirait pas. Elle avait ensuite ajouté qu’il « allait falloir gérer maintenant ». Le signal était fort et donné en public. Cela a dû alerter chacun d’entre vous sur la santé financière de la commune.

5 jours plus tard, la commune empruntait 60 000 euros de plus que prévu pour la rénovation de la Mairie. Madame La Sous-Préfète le savait-elle déjà ? Est-elle tombée sur cette information incroyable ?  Madame DERVIER s’était bien gardé d’inclure ce nouvel emprunt dans son discours d’inauguration. Or, elle ne pouvait pas ignorer à cette date que l’emprunt était accordé. Cela ne se fait pas en 5 minutes! Elle a donc menti par omission à sa population ce jour-là. De là à y trouver l’origine des inquiétudes préfectorales, il n’y a qu’un pas…

Les comptes n’ont jamais été déficitaires sous l’ancienne mandature

C’est sans doute ce qu’a remarqué la Préfète. Sur onze années d’exercice de M. LEROY, jamais la commune n’a été déficitaire. Elle faisait même des économies, alors que les dépenses du SIVOS existaient déjà. Or, cette situation est désormais révolue. La commune puise dangereusement dans ses économies pour tenir à bout de bras des finances dangereuses.

On vous dira que c’est le SIVOS qui coûte. Et c’est vrai : cependant MMe DERVIER et ses co-listiers souhaitaient la création de ce SIVOS. Ils ont voulu cet organe dépensier et inutile. Doit-on rappeler que M. LEROY a été le seul à s’opposer à la création de cet établissement hors de contrôle financier ? Mais comme d’habitude en France, ceux qui réfléchissent n’ont jamais raison.

Aujourd’hui nous payons l’orgueil des créateurs de ce SIVOS et la bêtise des suiveurs.

Pour une autre gestion de la commune

Nous sommes probablement sous la surveillance de la Préfecture, nos finances sont au plus mal et les recettes ne sont pas extensibles. Or le déficit structurel des années à venir sera d’environ 11 000 euros par an. Il correspond exactement aux indemnités prélevées par nos élus sur les finances locales.

Quand on sait que leur première mesure aura été de s’augmenter, je propose donc que les fautifs paient leur incurie : demandons à nos élus de restituer leurs indemnités et les comptes seront rétablis.

Faute que quoi… les coupables augmenteront nos impôts. Est-ce à nous de payer leur frénésie de dépense ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s