Y’a comme un défaut…

Amis citoyens, comment comprendre le comportement de la femme du 1er adjoint, qui va pleurer partout des subventions pour le bien des enfants malades … mais qui laisse envoyer des menaces de mort par son propre mari à une personne atteinte d’une maladie mortelle ?

Il y a là effectivement comme un défaut… incompréhensible, si ce n’est la volonté de paraître dans la presse pour ce qu’on n’est pas. Il y a l’image, la façade. Et il y a la réalité : des menaces de mort, des insultes à gogo,  voire un comportement à la limite du harcèlement, sur un grand malade fragilisé par de la chimiothérapie.

Je vous laisse juge du niveau de moralité de ces gens là.

De plus, quand on sait que M. LEROY a reçu les 15000 mails de M. BONIN après qu’il ait demandé la justification de la subvention de 50 euros qu’avait versé la commune de Labruyère à une association à laquelle adhérait Mme BONIN, association en faillite, qui ne payait plus ses salariés… j’aimerais pas être à la place du Rotary local quand ils demanderont des comptes de l’utilisation des 5000 euros. Je leur souhaite bon courage!

L’inquiétude de l’ancien Maire sur le devenir de cette somme était bien légitime… elle allait renflouer des caisses d’une association à la gestion plus qu’hasardeuse. Il aurait mieux valu donner directement l’argent à l’enfant plutôt qu’à l’association, au moins on aurait vu à quoi aurait servi la subvention!

Pour ceux qui doutent, voici le jugement de mise en liquidation de l’ancienne association à laquelle participait Mme BONNIN, et pour laquelle M. Leroy souhaitait savoir ce que devenait la subvention municipale :

06 – ALPES-MARITIMES TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRASSE Jugement d’ouverture 702 – BODACC A. Numéro de parution : 20110253. Date de parution : 30 décembre 2011. Annonce numéro : 1392. Cet avis est annulé et remplacé par le suivant . Date : 28 novembre 2011. Jugement d’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire. RCS non inscrit. ASSOCIATION DYSPRAXIQUE MAIS FANTASTIQUE. Forme : Association. Activité : non précisée. Adresse : 26 avenue de la Colle C/O Revest Françoise 06800 Cagnes-sur-Mer. Complément de jugement : Jugement d’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire ; date de cessation des paiements : 20/10/2011 ; mandataire judiciaire : SELARL GAUTHIER-SOHM, Les Espaces de Sophia, immeuble Delta, 80, route des Lucioles, 06560 Sophia-Antipolis ; les déclarations des créances sont à déposer dans un délai de deux mois suivant la publication auprès du mandataire.