Le silence (coupable ?) de nos conseillers municipaux

Le 27 décembre 2016, chaque conseiller municipal a reçu un courrier recommandé avec AR de ma part.

J’ai envoyé un courrier individuel à chacun de nos conseillers. Je leur demande une explication sur des faits graves qui regardent tout le village. Je ne dévoile pas encore le contenu de ce courrier à distribuer aux conseillers parce que j’attends les réponses du Ministre de l’Intérieur à qui j’ai transmis les mêmes informations.

Un seul conseiller a daigné accepter son recommandé. Les autres l’ont refusé!

Un seul de nos 11 conseillers municipaux a été retirer le recommandé. Il l’a sans doute lu et a passé immédiatement le mot aux autres. Ceux-ci, bien embarrassés apparemment par le contenu de la demande, ont tout bonnement rejeté le courrier recommandé. Je conserve ces courriers fermés et les montrerai à qui le souhaite, bien évidemment, si vous avez besoin de preuves de ce que j’avance.

Ainsi donc, nos conseillers municipaux refusent les courriers qui leur sont adressés. Or, ils représentent le Peuple Français et, à ce titre, doivent répondre aux demandes que nous leur faisons.

Je ne doute pas un instant que Mme MEUNIER, la seule qui a accepté le courrier, me répondra rapidement, car la demande est très légitime au regard des faits sur lesquels je lui demande de s’expliquer.

Posons nous quand même des questions

Est-il normal que des personnes éduquées et responsables refusent un courrier recommandé ? En matière de justice, ce comportement est toujours considéré comme celui de la personne qui a quelque chose à se reprocher. Serait-ce le cas pour nos conseillers ?

Que certains ne retirent pas le courrier, passe encore. Mais quand Mme ORLANDELLA, directrice d’école primaire ne le retire pas, que penser des valeurs qu’elle enseigne à nos petits ? Quelle image de la République leur inculque-t-elle ? Un enseignant ne doit-il pas être exemplaire?

Pire, quand c’est Mme MERLE, professeure de collège qui refuse le courrier, les mêmes questions se posent, malgré tous les diplômes qu’elle est censée avoir ? Faut dire, vu la baisse généralisée du niveau de nos élèves, on peut comprendre maintenant d’où cela vient : du niveau de leurs professeurs.

Quand c’est un commerçant, garagiste de son état, M. VITTAUT, qui refuse un recommandé, que penser à nouveau ? Avez-vous déjà vu un professionnel refuser ce type de courrier ? Si demain vous êtes en litige avec lui, il refusera vos courriers ?

J’ai été contraint de demander à Mme la Mairesse de distribuer ce courrier à ses conseillers…

Pour que nos conseillers aient bien le courrier et la demande que je leur fais, j’ai donc dû envoyer le même courrier à Mme DERVIER, pour qu’elle le leur distribue. Le recommandé qu’elle a accepté (n°AR 1E 001 624 2533 8 du 07/01/2017) va nous permettre d’avoir enfin l’avis de nos conseillers municipaux sur ce fait divers qui nous intéresse tous. Voici le courrier envoyé à notre Mairesse :

Nous attendons avec impatience les réponses de nos élus. à suivre!